FAQs

J’ai des crevasses.. on m’a dit que cela passerait bientôt..mais ça ne passe pas


Important à savoir : la douleur en allaitant n’est pas normale, même les premiers jours. Elle est le plus souvent due à une prise du sein qui gagnerait à être améliorée pour être indolore. Plus la guérison tarde, plus vous vous exposez à des complications infectieuses qui retardent et entravent la cicatrisation. Il est important d’apporter une solution correcte et rapide à la douleur lors des tétées car, outre le désagrément intolérable pour vous, elle expose aussi votre nouveau-né au risque de ne pas recevoir assez de lait. Les mères qui ont vu leurs douleurs guérir seules ont eu la chance que leur bébé rétablisse de lui-même une meilleure prise du sein : beaucoup ne bénéficieront pas de cette chance et souffriront longtemps inutilement ! Les consultations les plus fréquentes dans le premier mois de vie d’un bébé sont liées aux crevasses, souvent (mais pas toujours) associées à une prise de poids lente.
Les crevasses qui apparaissent plus tard dans l’allaitement alors que tout allait bien sont souvent liées à un facteur infectieux et dans ce cas ne peuvent guérir sans traitement approprié, en les laissant pour compte elles vous exposent à des complications au niveau du sein qu’il est souhaitable d’éviter.
Vous pourrez aussi trouver de l’information ici.




Je sors de la maternité, mes seins sont très tendus, durs et douloureux .. j’ai envie de tirer le lait mais on m’a dit surtout pas de tire-lait au début, ça aggraverait la situation..


Votre situation, un engorgement à la montée laiteuse, est à considérer avec sérieux pour plusieurs raisons : vous souffrez, les seins s’abiment, vous risquez de rapides complications inflammatoires voire infectieuses du sein (mastite), votre bébé pourrait être en difficulté pour prendre le sein et votre lactation ne s’établira pas de manière optimale si vous restez ainsi, ce qui sera très préjudiciable à la poursuite de votre allaitement en fonction des circonstances qui entourent la naissance de votre bébé et de votre projet. Dans l’urgence, si vous ne parvenez pas à mettre bébé au sein ou que ça ne suffit pas, vous devriez tirer le lait jusqu’au soulagement. L’engorgement survient généralement lorsque la conduite d’allaitement n’est pas optimale ou parce que vous êtes dans une situation particulière : les deux devraient vous inciter à consulter pour initier un bon démarrage et éviter de compromettre votre projet et votre santé ainsi que celle de votre bébé. Vous pouvez également lire cet article.




J’ai encore du mal à me sentir à l’aise quand je donne la tétée..


Même s’il est vrai qu’il faut parfois du temps pour trouver ses repères, les connaissances récentes sur les capacités et comportements du nouveau-né, les avancées spectaculaires en terme de biomécanique humaine peuvent servir à trouver rapidement du confort dans les tétées, la mise au sein .. être heureuse de se sentir bien avec un bébé au sein qui vous paraît à l’aise autant que vous. La consultation peut être motivée pour cette raison. Vous pouvez aussi lire ces billets.




Mon bébé, né récemment et de moins d’un mois fait peu de selles..


Beaucoup de personnes vous rassureront, “peu de déchets dans le lait maternel, le bébé absorbe tout”.., victimes de la confusion avec le phénomène physiologique de selles rares chez le bébé allaité survenant possiblement mais après 4 à 6 semaines de vie. Au cours des premiers jours ou du premier mois, une retard d’émission du méconium, des jours sans émission de selles, des selles de faible volume doivent vous amener à consulter un pédiatre pour écarter une maladie sous-jacente et également consulter un professionnel de l’allaitement pour évaluer la conduite de l’allaitement car le plus souvent il s’agit de procéder à des ajustements nécessaires et plus ou moins importants de la façon de mener l’allaitement.




Mon médecin a diagnostiqué une mastite ; on me dit de cesser l’allaitement temporairement..


Que la mastite soit inflammatoire ou comporte une composante infectieuse : le drainage fréquent, TRÈS fréquent des seins par votre bébé, et aussi par un tire-lait si besoin, est l’élément essentiel du traitement. Dans la plupart des cas poursuivre l’allaitement n’est pas contre-indiqué (sauf si votre bébé est un prématuré encore hospitalisé ou porteur de pathologies particulières ce qui nécessite un avis plus complet). Si vos symptômes perdurent depuis plus de 24h sans évolution favorable une consultation est nécessaire très rapidement. Toute situation de mastite devrait justifier de consulter car elle survient sur un terrain et une conduite d’allaitement qui la favorisent, il est bon de pallier à cela pour éviter toute récidive et consolider le cours de l’allaitement. Vous pouvez également trouver de l'information ici.




Je dois reprendre le travail, je voudrais continuer mais c’est compliqué ...


Organisation, fatigue, production de lait .. tout cela met un doute. Beaucoup de repères donnés couramment vous amènent à perdre confiance en vous et penser ce projet insurmontable (don du biberon au bébé pour l’habituer, volume indiqué pour la tétée, modalités de conservation du lait…). La plupart des mamans qui viennent en consultation dans l’idée de sevrer ou passer en mixte à ce moment là disent “finalement, vu comme ça, je vais encore continuer un peu ..” parce qu’il existe un niveau d’informations vous facilitant la vie, repères liés au bébé allaité, organisation sur-mesure, matériel adapté et individualisé : vous pouvez choisir d’arrêter, de passer en mixte ou de poursuivre sans que ce soit trop lourd à porter.





consultation allaitement materne Guadeloupe Lait'xcellence
Questions sur les services
Questions courantes sur l’allaitement

J’ai des crevasses.. on m’a dit que cela passerait bientôt..mais ça ne passe pas


Important à savoir : la douleur en allaitant n’est pas normale, même les premiers jours. Elle est le plus souvent due à une prise du sein qui gagnerait à être améliorée pour être indolore. Plus la guérison tarde, plus vous vous exposez à des complications infectieuses qui retardent et entravent la cicatrisation. Il est important d’apporter une solution correcte et rapide à la douleur lors des tétées car, outre le désagrément intolérable pour vous, elle expose aussi votre nouveau-né au risque de ne pas recevoir assez de lait. Les mères qui ont vu leurs douleurs guérir seules ont eu la chance que leur bébé rétablisse de lui-même une meilleure prise du sein : beaucoup ne bénéficieront pas de cette chance et souffriront longtemps inutilement ! Les consultations les plus fréquentes dans le premier mois de vie d’un bébé sont liées aux crevasses, souvent (mais pas toujours) associées à une prise de poids lente.
Les crevasses qui apparaissent plus tard dans l’allaitement alors que tout allait bien sont souvent liées à un facteur infectieux et dans ce cas ne peuvent guérir sans traitement approprié, en les laissant pour compte elles vous exposent à des complications au niveau du sein qu’il est souhaitable d’éviter.
Vous pourrez aussi trouver de l’information ici.




Je sors de la maternité, mes seins sont très tendus, durs et douloureux .. j’ai envie de tirer le lait mais on m’a dit surtout pas de tire-lait au début, ça aggraverait la situation..


Votre situation, un engorgement à la montée laiteuse, est à considérer avec sérieux pour plusieurs raisons : vous souffrez, les seins s’abiment, vous risquez de rapides complications inflammatoires voire infectieuses du sein (mastite), votre bébé pourrait être en difficulté pour prendre le sein et votre lactation ne s’établira pas de manière optimale si vous restez ainsi, ce qui sera très préjudiciable à la poursuite de votre allaitement en fonction des circonstances qui entourent la naissance de votre bébé et de votre projet. Dans l’urgence, si vous ne parvenez pas à mettre bébé au sein ou que ça ne suffit pas, vous devriez tirer le lait jusqu’au soulagement. L’engorgement survient généralement lorsque la conduite d’allaitement n’est pas optimale ou parce que vous êtes dans une situation particulière : les deux devraient vous inciter à consulter pour initier un bon démarrage et éviter de compromettre votre projet et votre santé ainsi que celle de votre bébé. Vous pouvez également lire cet article.




J’ai encore du mal à me sentir à l’aise quand je donne la tétée..


Même s’il est vrai qu’il faut parfois du temps pour trouver ses repères, les connaissances récentes sur les capacités et comportements du nouveau-né, les avancées spectaculaires en terme de biomécanique humaine peuvent servir à trouver rapidement du confort dans les tétées, la mise au sein .. être heureuse de se sentir bien avec un bébé au sein qui vous paraît à l’aise autant que vous. La consultation peut être motivée pour cette raison. Vous pouvez aussi lire ces billets.




Mon bébé, né récemment et de moins d’un mois fait peu de selles..


Beaucoup de personnes vous rassureront, “peu de déchets dans le lait maternel, le bébé absorbe tout”.., victimes de la confusion avec le phénomène physiologique de selles rares chez le bébé allaité survenant possiblement mais après 4 à 6 semaines de vie. Au cours des premiers jours ou du premier mois, une retard d’émission du méconium, des jours sans émission de selles, des selles de faible volume doivent vous amener à consulter un pédiatre pour écarter une maladie sous-jacente et également consulter un professionnel de l’allaitement pour évaluer la conduite de l’allaitement car le plus souvent il s’agit de procéder à des ajustements nécessaires et plus ou moins importants de la façon de mener l’allaitement.




Mon médecin a diagnostiqué une mastite ; on me dit de cesser l’allaitement temporairement..


Que la mastite soit inflammatoire ou comporte une composante infectieuse : le drainage fréquent, TRÈS fréquent des seins par votre bébé, et aussi par un tire-lait si besoin, est l’élément essentiel du traitement. Dans la plupart des cas poursuivre l’allaitement n’est pas contre-indiqué (sauf si votre bébé est un prématuré encore hospitalisé ou porteur de pathologies particulières ce qui nécessite un avis plus complet). Si vos symptômes perdurent depuis plus de 24h sans évolution favorable une consultation est nécessaire très rapidement. Toute situation de mastite devrait justifier de consulter car elle survient sur un terrain et une conduite d’allaitement qui la favorisent, il est bon de pallier à cela pour éviter toute récidive et consolider le cours de l’allaitement. Vous pouvez également trouver de l'information ici.




Je dois reprendre le travail, je voudrais continuer mais c’est compliqué ...


Organisation, fatigue, production de lait .. tout cela met un doute. Beaucoup de repères donnés couramment vous amènent à perdre confiance en vous et penser ce projet insurmontable (don du biberon au bébé pour l’habituer, volume indiqué pour la tétée, modalités de conservation du lait…). La plupart des mamans qui viennent en consultation dans l’idée de sevrer ou passer en mixte à ce moment là disent “finalement, vu comme ça, je vais encore continuer un peu ..” parce qu’il existe un niveau d’informations vous facilitant la vie, repères liés au bébé allaité, organisation sur-mesure, matériel adapté et individualisé : vous pouvez choisir d’arrêter, de passer en mixte ou de poursuivre sans que ce soit trop lourd à porter.





positions d'allaitement Guadeloupe